Les immigrés, sacrifiés de la crise dans les pays riches

le
1
La population immigrée a augmenté de plus de 30% en dix ans dans les pays de l'OCDE, sauf en France, aux États-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas, où l'immigration légale a peu progressé.

Les immigrés ont globalement un niveau d'éducation et de revenu plus faible, des conditions de logement moins favorables et un accès au marché du travail plus difficile. C'est en substance ce qui ressort d'une étude de l'OCDE, publiée ce lundi, qui compare l'intégration des personnes nées à l'étranger, avec d'importantes disparités selon les États.

L'OCDE souligne toutefois une amélioration de l'efficacité des mesures visant à mieux intégrer les immigrés dans la société, qui se traduit par une augmentation de leur taux d'emploi dans la quasi-totalité des pays. «Mais il reste encore beaucoup à faire, notamment pour que les enfants d'immigrés réussissent mieux à l'école et sur le marché du travail et pour que les femmes immigrées accèdent plus facilement à l'emploi», sou...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TONAR22 le lundi 3 déc 2012 à 18:46

    j'vois pas ce qu'il y a d'anormal ! viennent chercher du travail et tout le reste ... qd y a un boulot :normal que ce soit un mec de "souche " qui l'ait non ? on va pas donner du boulot à des mecs qui nous ont fait la guerre ou qui ont une religion de guerre !!! et inversement :plus de boulot ... y a qu'à voir ce qu'ils font avec leurs "immogrés ds le golfe !!