Les immatriculations ont résisté en 2010

le
0
Grâce au soutien de la prime à la casse, les immatriculations n'ont reculé que de 2,2% en 2010, dans un contexte de crise. Les ventes de PSA reculent, celles de Renault progressent.

Les immatriculations de voitures neuves ont baissé de 2,2% en 2010 dans l'Hexagone à 2.251.000 unités, selon les chiffres dévoilé ce lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Sur l'année 2010, le nombre d'immatriculations de véhicules du groupe PSA a fléchi de 1,3% à 728.000 unités, Peugeot ayant progressé de 2,2% et Citroën reculant de 5,3%. Le groupe Renault voit les siennes progresser de 4,2% à 602.500, grâce à une croissance de Dacia (+71%) à 104.600.

Sur le seul mois de décembre, les volumes ont reculé de 0,7% seulement, à un peu plus de 228.000 unités. «Les commandes de décembre ont été très bonnes. Ça ne se reflète pas forcément dans les immatriculations. On devrait avoir un premier trimestre 2011 plutôt bon», a commenté un porte-parole du CCFA.

Un effet retard de la prime à la casse

La prime à la casse, disparue en même temps que l'année 2010, devrait en effet continuer à avoir un effet retard sur les immatri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant