Les immatriculations limitent la casse en 2011

le
0
Les ventes de véhicules neufs en France ont reculé de 2,1% à 2,2 millions de véhicules l'an passé, soit une baisse moindre que prévu. Les constructeurs français ont toutefois plus souffert que leurs concurrents européens.

Les constructeurs automobiles limitent la casse. Les immatriculations de véhicules neufs en France ont connu une baisse de 2,1% en 2011, à 2,2 millions de véhicules. Et ce, en dépit d'un mois de décembre compliqué où les ventes de voitures ont reculé de 17,8% - à la même époque l'an passé les ventes avaient été gonflées par l'effet «prime à la casse» -, les immatriculations de véhicules neufs ont connu une baisse de 2,1% en 2011. Le Comité des constructeurs français d'automobiles, qui tablait en début d'année sur un recul marqué des immatriculations, de l'ordre de 10%, a progressivement revu en hausse ses prévisions et anticipait récemment sur un repli de seulement 3%. Le chiffre dévoilé ce lundi est donc encore inférieur à ces dernières prévisions.

Les ventes de voitures en France ont continué à profiter au premier trimestre de l'effet de la prime à la casse instaurée par le gouvernement pendant la crise de 2008-2009 pour soutenir le secteur. Elle a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant