Les idées de Cohn-Bendit pour éviter un nouveau 21 avril

le
0
Si trois mois avant la présidentielle, il y avait un risque d'une élimination du candidat PS au premier tour, il faudrait que le candidat Europe Ecologie-Les Verts se retire, estime le leader écologiste.

Il l'a dit et répété. Daniel Cohn-Bendit craint un nouveau 21 avril à l'occasion de la prochaine élection présidentielle. Comme lorsqu'en 2002 le candidat socialiste, Lionel Jospin, avait été éliminé au premier tour de la présidentielle, laissant Jean-Marie Le Pen affronter Jacques Chirac. Pour éviter qu'un tel scénario se reproduise, le leader écologiste a une solution : «Si trois mois avant l'élection, le candidat ou la candidate des socialistes passe sous la barre des 25% et que Marine Le Pen passe la barre des 20%, alors c'est fini, il n'y aura pas de candidat écologiste», a-t-il déclaré sur Europe 1.

Pour lui, ce désistement est une sorte de «garde-fou» contre le risque d'une réédition du 21 avril 2002. «Je travaillerai pour (...), j'appellerai à voter socialiste», a-t-il promis. Il a évoqué aussi le cas «d'un aspirateur à trois où Nicolas Sarkozy passe sous la barre des 25%, le ou la candidate socialiste aussi et Marine Le Pen là où elle est».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant