Les huit heures de Hollande au Salon de l'agriculture

le
11
Les huit heures de Hollande au Salon de l'agriculture
Les huit heures de Hollande au Salon de l'agriculture

Pour les responsables politiques comme pour les officiers de sécurité et les journalistes qui les suivent, la tradition est épuisante. Le président de la République a inauguré ce samedi le Salon international de l'agriculture (SIA). « C'est la plus belle vitrine de l'agriculture aux yeux du monde. C'est véritablement une fierté pour la France », s'est félicité François Hollande quelques minutes après son arrivée, à 6h55. Sa visite s'est terminée peu avant 15 heures.

Charcuterie, fromages, vins... entre deux dégustations, entouré par un important dispositif de sécurité du fait du plan Vigipirate renforcé, le chef de l'Etat a arpenté huit heures durant les allées des 39 000 m2 de la plus grande ferme de France. En 2012, en pleine campagne électorale, il y était resté douze heures. En 2014, sept heures. 

Aucune personnalité politique n'écourte ce rendez-vous avec les racines françaises et -le mot est à la mode- les territoires. Encore moins à une mois d'une échéance électorale locale, les élections départementales, alors que le monde rural semble de plus en plus tenté par le vote Front national. Tout au long de sa visite, Hollande a essayé de rassurer les paysans, inquiets, «vulnérables», que le «populisme» «ronge». Il a également appelé la majorité à «la responsabilité».

VIDEO. Les agriculteurs font passer leur message à Hollande

>>Retrouvez les temps forts de la visite de François Hollande

14h50. Hollande quitte le Salon. Le président a passé huit heures dans les allées du Salon, une heure de plus que l'an dernier.

14 heures. 49-3 : Hollande appelle les frondeurs à la responsabilité. Interrogé par TF1 en marge du SIA sur le passage en force de la loi Macron à l'Assemblée grâce à la procédure du 49-3, François Hollande met en garde les frondeurs socialistes : «Il faut entendre ce que demandent les Français. Que le pays change, que le pays réussisse. Il faut, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le samedi 21 fév 2015 à 20:37

    Il a pu se goinfrer à divers stands comme à l'habitude, les reportages TV sont éloquents ! Mais je suis surpris qu'il ne se soit pas essayé au concours du cri du cochon, il aurait certainement gagné haut le groin !

  • M3366730 le samedi 21 fév 2015 à 19:39

    Et pendant cela la France continue à couler et lui se la coule douce en venant manquer à l'oeil ! En tout cas tout ceux et celles qui n'étaient pas d'accord avec lui ont été mis dehors, c'est la démocratie socialiste leniniste/staliniste.......

  • frk987 le samedi 21 fév 2015 à 17:15

    8h de perdues......à ne rien faire, LAMENTABLE !!!!!

  • M3271839 le samedi 21 fév 2015 à 14:33

    C'est vrai que l'ambiance est détendue sur la photo. Mais je ne vois pas les paysans; ils doivent se détendre un peu plus loin probablement?

  • LeRaleur le samedi 21 fév 2015 à 14:27

    Normal, on a coupé les cornes des vaches.

  • nayara10 le samedi 21 fév 2015 à 14:21

    Mars et ça repart ...

  • M4484897 le samedi 21 fév 2015 à 13:05

    Fais gaffe tu va peut être sauter!

  • M9374959 le samedi 21 fév 2015 à 11:15

    on veut pouvoir continuer à polluer , à ne pas respecter les réglementations , toucher les subventions et pas forcément vendre des produits de qualité , voilà le résumé des doléances ;-(

  • M7097610 le samedi 21 fév 2015 à 10:40

    encore plus de subventions ? Le gavage, c'est pourtant mauvais pour le foi !

  • M1178616 le samedi 21 fév 2015 à 09:57

    et s'il n'y avait que les agriculteurs à avoir peur du culbuteur de motte......