Les Houthis subissent de nouveaux revers dans le sud du Yémen

le
0

ADEN/SANAA, 31 juillet (Reuters) - Les forces de la Résistance du Sud et des soldats fidèles au président yéménite en exil Abd-Rabbou Mansour Hadi, appuyés par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite, ont pris vendredi le contrôle de la ville d'Houta, au nord d'Aden, après de violents combats contre les insurgés chiites houthis. Les affrontements ont fait 14 morts dans les rangs des rebelles, a-t-on précisé de sources loyalistes, et une quarantaine de combattants chiites ont été faits prisonniers. Houta est la capitale de la province de Lahedj. Les gouvernementaux et les hommes de la Résistance du Sud ont également chassé les Houthis de la ville de Lowdar, dans la province d'Abyan, et fait de nombreux prisonniers. Dans la province d'Hadramout, toujours dans le sud du pays, l'explosion d'une voiture piégée a tué neuf soldats et en a blessé trente autres dans une base militaire. Les autorités locales ont attribué cet attentat aux islamistes. Les partisans du président Hadi, qui vit en exil à Ryad, ont reconquis ce mois-ci les secteurs d'Aden que tenaient les Houthis. Un porte-parole de la coalition arabe, le général saoudien Ahmed Asseri, a déclaré jeudi que l'objectif était dans un premier temps de permettre au gouvernement yéménite de s'installer à Aden, puis de voir si son retour à Sanaa pouvait être négocié avec les rebelles. Mais si les Houthis et leurs alliés ne veulent pas quitter Sanaa, qu'ils contrôlent depuis septembre dernier, le gouvernement légitime aura le droit "de les en chasser par la force", a-t-il souligné. Des membres de l'administration yéménite en exil se sont rendus ce mois-ci à Aden pour préparer le retour du gouvernement Hadi, qui avait été chassé de cette ville quatre mois plus tôt. (Mohammed Mukhashef et Mohammed Ghobari, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant