Les Houthis continuent à gagner du terrain au Yémen

le
0

SANAA, 25 février (Reuters) - Les miliciens chiites houthis se sont emparés mercredi d'une base des forces spéciales de l'armée yéménite à Sanaa et de locaux de la garde-côtes sur la mer Rouge, a-t-on appris de sources militaires. Les rebelles chiites, qui se sont imposés comme la première force du pays, ont attaqué la base des forces spéciales mardi soir à l'arme lourde. Les combats, qui ont duré six heures, ont fait au moins dix morts, selon des soldats de la caserne. Les forces spéciales chargées de la lutte antiterroriste étaient formées et équipées par les Etats-Unis sous le mandat du président Ali Abdallah Saleh, évincé en 2011 à l'issue de manifestations inspirées du "printemps arabe", ont-ils précisé. Le poste de la garde-côtes situé à Hodeïda est quant à lui tombé au terme de combats moins intenses. Aucun bilan n'a été avancé. Les miliciens houthis ont pris Sanaa en septembre, ce qui a contraint le président Abd-Rabbou Mansour Hadi à s'exiler à Aden, dans le Sud, où il tente d'organiser une contre-offensive. Plusieurs unités importantes de l'armée se sont toutefois ralliées au mouvement chiite dans le Nord. Face au vide du pouvoir qui fait craindre la montée en puissance d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), plusieurs pays occidentaux ont fermé ces dernières semaines leurs représentations diplomatiques. Une Française de 30 ans a par ailleurs été enlevée mardi par des inconnus à Sanaa. ID:nL5N0VZ3PI Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé mercredi à Sanaa contre les Houthis. (Mohammed Ghobari, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant