Les hôtels Kyriad et Campanile rachetés par un groupe chinois

le
2
Les hôtels Kyriad et Campanile rachetés par un groupe chinois
Les hôtels Kyriad et Campanile rachetés par un groupe chinois

Le Louvre Hotel Group passe des Etats-Unis à la Chine. Le groupe chinois Jin Jiang International a racheté le groupe d'hôtels français, qui regroupe les marques Campanile, Kyriad ou Première classe, au fonds d'investissement Starwood Capital pour un montant d'1,3 milliards d'euros, ont annoncé dimanche les deux parties concernées. 

Cet accord «permettra de renforcer le développement du tourisme hôtelier entre la France et la Chine et l'expansion internationale des marques des deux groupes», précisent-ils dans un communiqué commun. Les groupes expliquent que «Groupe du Louvre a été cédé à la filiale luxembourgeoise à 100 % de Shanghai Jin Jiang International Hotels Development Co., Ltd., pour un montant de 1,3 milliard d'euros».

1 100 hôtels dans le monde pour Louvre Hotel Group

Depuis 2011, les deux groupes avaient déjà mis en place un partenariat visant à «accroître leur visibilité dans leurs marchés respectifs». D'autres fonds étaient en lice pour ce rachat dont l'américain Blackstone, le français PAI et le luxembourgeois CVC. Le groupe hôtelier français Accor avait aussi confirmé «participer aux enchères».

Louvre Hotel Group dit compter plus de 1 100 établissements dans le monde, dont 820 en France, où il est l'un des principaux acteurs du secteur, aux côtés du groupe Accor. De son côté, Jin Jiang, leader du tourisme et du voyage en Chine, est présent sur trois activités principales : l'investissement et la gestion hôtelière, les services touristiques, le transport et la logistique. Situé à la 14e place du classement hôtelier mondial en termes de chambres, Jin Jiang possède et exploite plus de 1 700 hôtels dans 11 pays, la Chine étant son marché principal. 

L'amitié Franco-chinoise s'agrandit

Dans la même lignée et dans le but d'attirer une clientèle chinoise, le fonds d'investissement hongkongais Kai Yuan Holdings avait annoncé en juin 2014 le rachat de l'hôtel de la chaîne de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alphalog le lundi 2 mar 2015 à 07:52

    1100 hôtels pour 1.3 bn? ça parait pas cher sur le papier....bon je ne sais pas s'il y a les murs

  • b.renie le lundi 2 mar 2015 à 06:51

    Comme cela, une partie de la richesse produite par le tourisme dans notre pays repartira d'où elle vient. Il faut absolument desserrer l'étau fiscal qui décourage l'esprit d'entreprise et pousse à vendre les fleurons de notre économie réelle dont le rendement tend vers zéro. On devine ce qui se passe après la vente, la fuite du capital dégagé vers l'étranger et l'expatriation du propriétaire. Le cycle est bouclé.