Les hosties plus chères à cause des prix du blé

le
1
À Lourdes, les soeurs qui fabriquent les hosties subissent la crise. La flambée du prix du blé et la demande en baisse les ont obligées a augmenter les prix de vente.

La fabrication et la vente d'hosties de Lourdes ne sont plus pain béni pour les dix-sept soeurs cloîtrées du monastère de la Visitation de Lourdes. «Pendant longtemps, cela nous a suffi pour vivre», se souvient à regret, Françoise Agnès, la mère supérieure de cette communauté fondée au XVIe siècle par Saint François de Salles et Jeanne Françoise de Chantal.

«Mais aujourd'hui, le compte n'y est plus, explique-t-elle en véritable chef d'entreprise. Ça s'est compliqué à partir de 2007 avec la flambée des cours du blé et de la farine de près de 30%. Depuis, avec la crise, tout le reste a aussi augmenté. Cela a majoré nos coûts de production».

Pour faire face, la communauté a dû répercuter les hausses auprès de ses clients. Entre 2007 et 2013, le prix du sachet de 1000 hosties est ainsi p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorinox le jeudi 21 fév 2013 à 10:12

    Les lois françaises font qu'en plus les soeurs ne peuvent pas savoir si la farine qu'elles achètent est halal ou casher. Vive la France.