Les hôpitaux prêts à affronter la canicule

le
0
Les hôpitaux prêts à affronter la canicule
Les hôpitaux prêts à affronter la canicule

L'heure n'est pas au rush mais, dans les hôpitaux, on se préparait, lundi, afin d'éviter que ne se reproduise l'hécatombe (19 000 morts) de l'été 2003. Au CHU de Bordeaux (Gironde) par exemple où le thermomètre est monté à 36 oC, on précise qu'«aucun patient n'a été adressé aux urgences en lien avec les fortes chaleurs», aussi bien dans les services pédiatriques que ceux pour adultes. L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui supervise 39 hôpitaux, a pris les devants : réserve de lits disponibles, maintenance des équipements et vigilance redoublée pour la journée de mercredi. 

 

VIDEO. Cinq conseils pour bien vivre la canicule

 

Vigilance pour la fête de la musique

 

«L'AP-HP, a-t-elle communiqué lundi, renforce ses effectifs de régulation au Samu 75 pour accompagner, à Paris, la Fête de la musique [...] annoncée comme une des journées les plus chaudes de la semaine.» Au niveau national, la plate-forme d'information «canicule» avait reçu 51 appels dimanche et 177 lundi à 16 heures. Au bout du fil, des informations sur les bonnes pratiques : rester au frais, boire de l'eau pour les plus jeunes, plutôt rafraîchir la peau pour les plus âgés... Les agences régionales de santé (ARS) ont de leur côté activé le plan Canicule, un plan d'anticipation calqué sur les 4 niveaux de vigilance de Météo France, qui mesure les capacités en lits des hôpitaux, mais surtout, en amont, évalue les besoins, en dressant les listes des personnes isolées ou fragiles par communes, en mobilisant associations et bénévoles...

 

Aux yeux du professeur Jean-Louis San Marco, spécialiste de santé publique à Marseille et pionnier de la prévention des canicules, «il ne s'agit pas d'attendre l'apparition de symptômes. On entame la prise en charge dès que la température extérieure devient inhabituelle.»

 

 

 

 

0.800.06.66.66

Canicule info service. A ce numéro de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant