Les HLM des élus de Puteaux font polémique

le
0
Blogueur et membre de l'opposition municipale, Christophe Grébert estime que 48% des élus de la majorité bénéficient de logements sociaux. Le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud a réagi à l'accusation de passe-droit.

Les élus peuvent ils bénéficier de logements sociaux ? C'est la question que posait la semaine dernière Christophe Grébert sur son blog MonPuteaux.com. Élu Modem et membre de l'opposition au conseil municipal de Puteaux, située aux portes de Paris, cet habitant a décidé de dénoncer les élus vivant dans des HLM de la Ville. Selon lui, 17 des 35 élus de la majorité sont concernés, soit 48% des conseillers UMP. Reprise dans la presse, cette liste, qui donne les noms et les adresses des élus, a fait polémique. D'après Christophe Grébert, la présence d'élus dans des logements sociaux est d'autant plus choquante que près de 3000 personnes, à Puteaux,seraient en attente d'une habitation à loyer modérée.

Le maire de la ville Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui a succédé en 2008 à son père Charles, a réagi mardi par le biais d'un communiqué. Elle confirme que beaucoup d'élus vivent dans des HLM, mais récuse l'accusation de passe-droit : «Les élus cités par l'artic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant