Les heureux perdants

le
0
Les heureux perdants
Les heureux perdants

Il peut se passer beaucoup de choses en deux matchs amicaux. Certains y trouvent une forme de rédemption (André-Pierre Gignac, par exemple), d'autres encore s'affirment comme jamais (Raphaël Varane, Paul Pogba) et puis il y a une autre catégorie. Celle des perdants. En deux matchs, ils sont trois à ne pas avoir franchement marqué de points : Lucas Digne, Yohan Cabaye et, étrangement, Hugo Lloris.

Au lendemain de la victoire contre l'Ukraine en novembre dernier (3-0), l'équipe de France et Didier Deschamps semblaient avoir des certitudes inébranlables sur le milieu de terrain pour un bout de temps. Yohan Cabaye en sentinelle, Blaise Matuidi et Paul Pogba devant pour briser les lignes. C'était beau, complémentaire, technique et sympa. Moins d'un an plus tard, Yohan Cabaye a perdu tout son charme. Aligné contre le Portugal, le milieu de terrain du PSG a été quelconque. Contre l'Arménie, il est resté sur le banc puisque Didier Deschamps a préféré jouer avec deux récupérateurs. Après des matchs moyens contre la Serbie et l'Espagne en septembre, le numéro 4 du PSG est en train de perdre du crédit en équipe de France. Indiscutable il y a encore trois mois, il l'est de moins en moins. Et comme il tarde à s'épaissir dans la capitale, il perd patience en même temps qu'il perd son football. D'ailleurs, en début de rassemblement à Clairefontaine, le joueur avait mis en avant dans L'Équipe son mal-être actuel : « Est-ce que je suis heureux et épanoui ? Pour être honnête, non ! C'est une situation inédite pour moi et je ne me plains pas. D'ailleurs, je ne me suis jamais plaint parce que ce n'est pas dans ma nature. La seule chose à faire est de démontrer ce dont je suis capable. Mais bon, parfois, c'est sûr que Ce n'est pas facile. »

Incapable de délivrer un bon match en club depuis son arrivée fin janvier au PSG, l'ancien de Newcastle commence à douter de lui. Et ça se voit en sélection où il commet plus de fautes que de gestes utiles. Concrètement, Cabaye traverse une petite déprime sportive. Plus rien ne marche et il peut craindre pour sa place de titulaire en Bleu s'il continue à ce rythme. Mais dans l'obscurité qui est la sienne actuellement, il peut compter sur les copains comme Blaise Matuidi – capitaine des Bleus mine de rien – venu à son secours dans les médias. « Yohan ne se plaint jamais, c'est un bosseur. C'est normal qu'il puisse mal vivre cette situation. Il a toujours joué depuis le début de sa carrière. Mais je ne me fais pas de souci pour lui. C'est un très bon joueur, il le démontre au quotidien. Après, ce sont des choix de coach, on doit les accepter. Il l'accepte, il travaille. Mais il n'est pas forcement content, c'est normal, surtout pour un joueur de son niveau. »
Évra a cannibalisé Digne
Un autre Parisien peut se faire du souci en...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant