Les hésitations de Merkel face aux néonazis

le
0
Le gouvernement allemand vient de renoncer à porter la procédure d'interdiction lancée contre le NPD.

Correspondant à Berlin

Le gouvernement d'Angela Merkel a renoncé officiellement, mercredi, à lancer sa propre procédure d'interdiction visant le parti néonazi NPD. Jugeant maigres ses chances de succès et estimant une telle opération peu efficace pour lutter contre l'extrême droite, le gouvernement a annoncé sa décision à l'issue d'un vote en Conseil des ministres. L'opposition a vivement critiqué ce choix. La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a souligné «les grands obstacles» de cette procédure juridique. De son côté, le ministre de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich, avait affirmé la semaine dernière, «ne jamais avoir conseillé au gouvernement d'entreprendre une procédure d'interdiction». Mercredi, il a insisté pour que «l'État et la société combattent l'extrême droite». Certains soulignent qu'il est plus fac...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant