Les héritiers Renault demandent réparation

le
2
Sept petits-enfants de Louis Renault contestent la nationalisation de l'entreprise en 1945.

L'attitude de Renault pendant la guerre, les accusations de collaboration avec l'Allemagne nazie, sa nationalisation-sanction en 1945: c'est un large pan de cette histoire controversée qui va s'ouvrir aujourd'hui devant la justice. Les héritiers de Louis Renault contestent en effet la confiscation de l'entreprise en janvier 1945, qui aboutira à sa transformation en Régie nationale. Ils veulent obtenir réparation et ont assigné l'État devant le tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Une démarche dénoncée comme «une falsification de l'histoire de l'Occupation» et une «tentative de réhabilitation» par leurs adversaires.

Les sept petits-enfants de Louis Renault, fondateur avec son frère de l'entreprise de Boulogne-Billancourt en 1898, attaquent l'ordonnance prise le 16 janvier 1945 par le gouvernement provisoire de la République française. Selon leur avocat, Me Thierry Lévy, ­cette «nationalisation a revêtu un caractère unique et sans précédent». «Aucune a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • grossard le mercredi 14 déc 2011 à 08:53

    c'est plutôt les pocesseur de renault qui devraient demander réparation!!! LOL

  • nayara10 le mercredi 14 déc 2011 à 08:16

    Très bien ....