Les hedge funds sont de retour

le
0
(NEWSManagers.com) - Depuis la contraction d'activité qui a suivi la crise financière, le secteur des hedge funds s'est nettement redressé. Il a terminé l'année 2010 sur une progression de ses actifs de près de 150 milliards de dollars si bien que les actifs sous gestion s'inscrivaient à fin décembre à 1.917 milliards de dollars.

Mais la crise financière n'a pas seulement eu un impact à court terme. Elle a aussi entraîné des modifications à long terme de la structure du marché et des modèles de développement, souligne la société de conseil Celent dans une étude sur les hedge funds (" Hedge Funds 2011 : Navigating Tumutluous Waters" ). Les hedge funds ont notamment cherché à diversifier leurs sources de financement pour constituer un socle plus large d'investisseurs stables. Dans cette perspective, ils ont notamment " institutionnalisé" leurs contrôles et amélioré leur transparence et leur liquidité. D'où par exemple la ruée sur les véhicules au format Ucits III.
Les investisseurs de référence dans les hedge funds comprennent désormais les institutionnels, les family offices et les fonds de pension, avec une évolution de la demande incluant, outre les traditionnels fonds long/short, les stratégies internationales.

Les fonds de pension notamment sont devenus un interlocuteur de taille pour les hedge funds. Un fonds de pension moyen attribue généralement environ 2,5% de son portefeuille à un hedge fund, une augmentation significative par rapport à la situation une dizaine d'années plus tôt. La plupart des fonds de pension investissent dans les hedge funds par le biais des fonds de fonds. Les petits fonds de pension devraient poursuivre dans cette voie, mais Celent estime qu'un nombre croissant de fonds de pension vont donner la priorité à un accès direct aux gérants.

De leur côté, les hedge funds de taille moyenne ou petite devraient aussi réduire leur dépendance aux fonds de fonds, qui ont subi une forte décollecte dans le sillage de l'affaire Madoff. Fin 2009, les actifs des hedge funds issus des fonds de fonds totalisaient environ 500 milliards de dollars, en baisse de 17% par rapport à l'année précédente et de 40% par rapport aus sommets observés deux ans plus tôt. La proportion des actifs des single hedge funds issus des fonds de fonds est ainsi tombée à 30% en 2009 contre 40% l'année précédente. Au quatrième trimestre 2010, les fonds de fonds ont encore subi une décollecte de 68,4%, contre seulement 28,9% pour les single manager funds.
Celent estime aussi que la consolidation du secteur, qui a déjà donné lieu à d'importantes opérations de rapprochement (l'acquisition de GLG Partners par Man Group, le rachat de Thames River par F&C), devrait se poursuivre. Une évolution qui va favoriser une " défragmentation" du secteur qui devrait être constitué à terme de deux grandes catégories d'acteurs, les très grands hedge funds d'un côté, les boutiques spécialisées de l'autre.

En 2011, les hedge funds devraient d'ailleurs accélérer leurs investissements mais leurs dépenses informatiques seront pour l'essentiel consacrées à la maintenance en attendant le détail des réglementations en gestation pour mettre en ?uvre de nouvelles solutions. Les dépenses d'informations devraient ainsi s'accroître de 4,9% dans le monde entre 2009 et 2014, l'Asie enregistrant la plus progression (7,2%), devant l'Europe (5,6%) et l'Amérique du Nord (4,4%).


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant