Les hausses et les baisses de prix du 1er juillet

le
0
À partir de ce dimanche, le smic et les allocations chômage augmentent de 2%. Les prix de l'électricité et du gaz devraient être prochainement majorés.

Le début des vacances rime chaque année avec des hausses de tarifs tous azimuts. Cette année, des mini hausses d'allocations et de salaires sont aussi au rendez-vous pour répercuter la hausse de l'inflation. Tour d'horizon des changements au 1er juillet:

o Le SMIC

Conformément à la revalorisation en fonction de l'inflation, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) sera relevé de 2 %, représentant 21,5 euros nets par mois supplémentaires.

o Les allocations chômage

Ces dernières seront de la même façon revalorisées de 2% suite à la décision de l'Unédic. L'an passé, l'allocation avait été relevée de 1,5%, revalorisation qui était inférieure à l'inflation de 2011.

o L 'énergie

- Électricité: les tarifs des abonnements resteront pour l'instant inchangés, l'augmentation des prix réglementés intervenant traditionnellement à la mi août.

En revanche la taxe de Contribution au service public de l'électricité (CSPE) sera élevée de 1,1%, en application de la loi de finances rectificatives pour 2012, prévoyant le passage de 9 euros par mégawattheure à 10,5 euros au 1er juillet de cette année. En parallèle, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a imposé par publication au Journal officiel une hausse du Tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe), autrement appelé tarif d'acheminement, qui augmentera de 1,8% au 1er août. Sur une facture EDF, la consommation réelle d'électricité représente environ 66%, les taxes et contributions en occupent 17% et l'abonnement 17% également.

- Gaz: aucune augmentation n'est encore fixée. Mais dans les prochains jours, c'est une hausse de 5% qui devrait être annoncée.

o Les transports en commun

- SNCF: côté trains, rien n'a été décidé pour l'instant, ce qui n'exclut pas pour autant une hausse du prix des billets d'ici quelques jours, a-t-on précisé aux services de la compagnie ferroviaire. En janvier dernier, la SNCF avait répercuté le passage de la TVA de 5,5 à 7% par une hausse moyenne de 60 centimes d'euros pour les voyageurs TGV.

- RATP: à Paris, les Stif n'ont pas envisagé d'augmenter leur tarification, du moins pas au 1er juillet. Comme l'avait exprimé Pierre Serne, vice-président en charge des transports de la Région Ile-de-France, les prix des tickets Mobilis ainsi que les pass Navigo à l'année augmenteront, dans le but de financer le dézonage. Il faudra attendre le 11 juillet, date du Conseil du Stif, pour que ces évolutions tarifaires soient soumises au vote des élus.

o Téléphonie à l'étranger

A compter de ce dimanche, téléphoner à l'étranger depuis un portable coûtera moins cher en Union européenne . Le Conseil de l'UE plafonnera ainsi le roaming (service d'itinérance hors du territoire) à 29 centimes d'euros hors taxes la minute pour les appels émis depuis l'étranger et à 8 centimes HT la minute pour les appels reçus à l'étrangers. Les sms passeront à 9 centimes, soit 2 centimes de moins qu'actuellement. Les vacanciers auront également la possibilité d'acheter temporairement des forfaits locaux à l'étranger pour l'Internet mobile, sur lequel un plafond sera fixé à 0,70 centime HT par mégaoctet à l'étranger. Hors UE, les voyageurs recevront désormais un avertissement, dès que leur consommation de données atteindra une limite convenue.

o Le courrier

La Poste n'a fait état d'aucune hausse du prix des timbres, contrairement à l'an passé. La Banque Postale, quant à elle, a déjà mis en vigueur de nouveaux tarifs à la hausse depuis début juin.

o Les prélèvements sociaux

Les prélèvements sociaux sur les revenus du capital qui ont déjà subis une augmentation de 1,2 point au 1er octobre 2011, sont cette fois-ci en hausse de 2 point et passent de 13,5% à 15,5%. Sont concernés par cette augmentation, les revenus portés sur la déclaration de revenu et pour lesquels les prélèvements sociaux sont recouvrés par un avis d'imposition distinct de celui de l'impôt sur le revenu: revenus fonciers, plus-values de cession de valeurs mobilières, rentes viagères à titre onéreux, les fonds en euros des contrats d'assurance-vie, les livrets bancaires, les comptes à terme, les comptes et plans d'épargne logement.

LIRE AUSSI:

» Le tabac va augmenter de 6 % en septembre

» Immobilier: le casse-tête des augmentations de loyers

» Le carburant plombe la facture de l'automobiliste

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant