Les habitants redoutent pénuries et froid dans Mossoul assiégé

le
0
    BAGDAD, 3 décembre (Reuters) - Mossoul n'a reçu ni vivres ni 
carburant depuis près d'une semaine, et l'arrivée d'un temps 
pluvieux et froid augure d'un hiver difficile pour plus d'un 
million de civils vivant dans les quartiers toujours aux mains 
des djihadistes de l'Etat islamique (EI), ont rapporté samedi 
des habitants. 
    Les forces irakiennes qui ont lancé voici un mois et demi 
leur offensive pour reprendre cette grande ville du nord de 
l'Irak ont progressé dans les quartiers est, tandis que d'autres 
forces - combattants kurdes et milices chiites - ont 
progressivement parachevé l'encerclement du dernier gros bastion 
urbain de l'EI dans ce pays. 
    Selon un commerçant de Mossoul joint par téléphone, la ville 
n'a pas reçu de vivres ni de carburant depuis dimanche dernier. 
    Même si l'EI essaie d'imposer la stabilité des prix, et 
malgré l'arrestation voici quelques jours de dizaines de 
boutiquiers accusés d'avoir augmenté les leurs, ce commerçant 
indique que les denrées alimentaires coûtent plus cher et que 
les prix des carburants ont triplé. 
    "Nous vivons sous un véritable état de siège depuis une 
semaine", dit un habitant de l'ouest de la ville, à plusieurs 
kilomètres des quartiers situés sur la ligne de front sur la 
rive est du Tigre. 
    "Il y a deux jours, le groupe générateur qui fournissait le 
quartier en électricité s'est arrêté de fonctionner par manque 
de carburant.  
     
    MAUVAISES CONDITIONS METEO 
    L'eau est coupée et les prix des produits alimentaires ont 
monté, et il fait terriblement froid. Nous craignons que les 
jours à venir, ce ne soit bien pire", explique cet habitant. 
    Une conduite qui approvisionnait 650.000 habitants de 
Mossoul en eau potable a été touchée durant les combats de cette 
semaine entre l'armée et l'Etat islamique. Selon un responsable 
local, elle n'a pas pu être réparée car les dommages concernent 
un secteur où les affrontements sont toujours en cours. 
    L'EI dit avoir mené plusieurs contre-attaques au cours des 
dernières 24 heures contre les troupes irakiennes dans l'est de 
Mossoul, et contre les unités de Mobilisation populaire (milices 
chiites) qui avaient conquis certains secteurs à l'ouest de la 
ville. 
    Amaq, organe de propagande de l'EI, écrit que les 
djihadistes ont repris vendredi la moitié du quartier de Chaïmaa 
dans le sud-est de la ville, détruit quatre bases de l'armée 
dans le quartier d'Al Kadissia al Sania dans l'est de Mossoul, 
et saisi des munitions à des soldats en déroute dans le quartier 
d'Al Bakr, également dans l'Est. 
    De source proche des services de lutte antiterroriste, qui 
coordonnent l'offensive militaire, on explique que l'EI a tiré 
parti des mauvaises conditions météo et de la couverture 
nuageuse, qui ont empêché la coalition internationale de fournir 
un appui aérien à l'armée irakienne. 
 
 (Ahmed Rachid; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant