Les «guerres secrètes» d'Obama créent la polémique

le
0
La Maison-Blanche est accusée d'avoir orchestré les fuites dans la presse sur la «liste noire» des militants d'al-Qaida devant être éliminés et les cyberattaques contre les centrifugeuses iraniennes de Natanz.

Les révélations du New York Timessur les assassinats ciblés de militants islamistes et les cyberattaques contre l'Iran ont déclenché une violente polémique à Washington, où la Maison-Blanche pourrait être amenée à rendre des comptes sur des fuites censément «orchestrées».

Unissant leurs voix, un fait très rare dans la capitale fédérale américaine, les représentants démocrates et républicains du Congrès ont appelé mercredi l'Administration Obama à «mener une enquête sérieuse, équitable et impartiale» sur les circonstances dans lesquelles plusieurs journalistes du quotidien new-yorkais ont été abondamment renseignés sur la conduite par le président Barack Obama lui-même de cette guerre secrète.

«Elles compromettent notre sécurité nationale»

Le plus virulent de tous, John McCain, sénateur de l'Arizona et ex-candidat républicain à la présidence, avait affirmé mardi que «de telles révélations ne peuvent que mettre en danger des actions similaire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant