Les guérilleros des Farc libèrent dix soldats colombiens

le
0
LIBÉRATION DE DIX OTAGES DES FARC
LIBÉRATION DE DIX OTAGES DES FARC

BOGOTA (Reuters) - Les guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont remis en liberté lundi dix membres des forces armées qu'ils détenaient depuis plus de dix ans, a fait savoir le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Les Farc, plus ancienne organisation de guérilla active en Amérique latine, ont relâché quatre soldats et six responsables de la police et les ont remis à une mission humanitaire dirigée par la Croix-Rouge internationale.

Les ex-otages ont été pris en charge par un hélicoptère fourni par le Brésil, a indiqué la Croix-Rouge. Ils ont été acheminés ensuite vers Villavicencio, ville de la province de Meta dans le centre de la Colombie, d'où ils devaient ensuite gagner la capitale, Bogota.

Ces dix hommes avaient été enlevés à la fin des années 1990, alors que les Farc étaient au faîte de leur puissance.

Leur libération fait suite à une série de messages émanant de la direction des Farc, dont la promesse, faite en février, de cesser d'enlever dans le but d'obtenir des rançons, signe qui augure d'un désir de paix de la part de la guérilla.

"C'est un geste qui ne devrait pas être sous-estimé", a déclaré un spécialiste du conflit colombien, Juan Carlos Palou.

Les Farc, qui ont enlevé des milliers de civils au cours des dernières décennies pour financer l'achat d'armes, de vivres et d'uniformes, sont considérés comme une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Cette organisation de guérilla d'obédience marxiste est soupçonnée d'être responsable du tiers des enlèvements signalés en Colombie.

Rédaction de Bogota; Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant