Les groupes chinois mis en concurrence sur des gisements en Iran

le
0
    DUBAI, 24 décembre (Reuters) - L'Iran prévoit d'organiser un 
appel d'offres international pour la deuxième phase du 
développement de ses champs pétroliers de Yadavaran et 
Azadegan-Nord, a déclaré samedi un haut responsable du secteur.  
    Cela implique que les groupes chinois CNPC (China National 
Petroleum Corp) et Sinopec, qui ont joué un rôle moteur dans le 
développement des gisements jusqu'à présent, seront en 
concurrence avec d'autres firmes pour maintenir leur position. 
    "CNPC aimerait prolonger son contrat sur Azadegan-Nord, mais 
nous avons annoncé (...) qu'il leur faudrait participer à un 
appel d'offres pour un nouveau contrat", a déclaré Gholamreza 
Manouchehri, directeur adjoint de la Nioc (National Iranian Oil 
Company), cité par l'agence de presse Irna.  
    "Les Chinois ont finalement accepté cette proposition", 
a-t-il dit. Il n'a pas donné de précisions sur le calendrier.  
    Le président iranien Hassan Rohani a officiellement lancé 
les premières phases de développement des gisements de 
Yadavaran, Azadegan-Nord et Yaran-Nord en novembre dernier. 
    Les groupes chinois ont aidé l'Iran à développer ses champs 
pétroliers après le retrait des sociétés européennes et 
japonaises en raison des sanctions liées au programme nucléaire 
de la République islamique, sanctions levées après l'accord de 
Vienne en juillet 2015.  
      
 
 (Rédaction de Dubaï; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant