Les gros s'empiffrent, sauf le Milan et la Lazio

le
0
Les gros s'empiffrent, sauf le Milan et la Lazio
Les gros s'empiffrent, sauf le Milan et la Lazio

La Roma a gagné ou la Lazio a perdu le derby, on ne sait pas vraiment, l'Inter mélange toujours autant le laid et l'efficace, la Juve retrouve vraiment des couleurs, le Napoli et la Fiorentina maintiennent leur rythme infernal et le Milan patauge encore.

L'équipe du week-end : la Roma

Derby oblige, ce sont les hommes de Rudi Garcia qui obtiennent la palme du week-end. Difficile de dire si ce sont les Laziale qui ont complètement lâché prise, ou si les Giallorossi étaient tout simplement supérieurs, mais ce qui est sûr, c'est que la Roma réalise l'une des belles opérations de la journée. Après la défaite face à l'Inter, il fallait se relever. Ce qu'ont fait Džeko, sur un penalty polémique, dans un premier temps et Gervinho sur un raid solitaire dans un second temps. La Louve reine de Rome et sur le podium. Que demander de plus ?

L'analyse définitive : l'Inter n'est pas là pour le plaisir

Six tirs, deux cadrés, un but. Face au Torino, c'est peu dire que l'Inter n'a pas cherché à faire le spectacle. Pour faire court, ce week-end, le LOSC avait des allures de Barça comparé à l'Inter. Mais ça n'a pas eu l'air de déranger Mancini en conférence de presse : "On devait jouer comme ça afin de gagner ici contre le Torino. On a manqué quelques occasions afin de doubler la mise, mais ce n'est pas facile de s'imposer ici." Traduction : tant qu'on gagne, je me fous de la manière. Au moins, les téléspectateurs sont avertis.

Le joueur du week-end : Gianluigi Donnarumma

Un prénom qui ne trompe pas et un âge indécent. Le gardien adolescent du Milan est en ce week-end la seule véritable source de fierté du côté de San Siro. Car si les Rossoneri n'ont pas perdu contre l'Atalanta, c'est en grande partie grâce à Gigi junior qui a au moins sorti trois grosses parades, a permis aux siens de conserver le point du match nul et est tout simplement en train de reléguer Diego Lopes sur le banc. #TeamCasillas

Vous avez raté Frosinone - Genoa (et vous n'auriez pas dû)

Rien que pour l'égalisation à 1–1 de Frosinone, une merveille signée Blanchard, ce match valait le coup d'être suivi

Il gol pazzesco di Leo Blanchard [A…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant