Les gros profits des banques françaises dans les paradis fiscaux

le
8
Les gros profits des banques françaises dans les paradis fiscaux
Les gros profits des banques françaises dans les paradis fiscaux

Ils ne devraient être qu'un mauvais souvenir, ils sont toujours au cœur du système financier. Les paradis fiscaux ont plus que jamais la cote. Les banques françaises ont réalisé 5 Mds€ de bénéfices dans ces pays à la fiscalité avantageuse en 2014, année pour laquelle elles étaient tenues de rendre publics les bénéfices de chacune de leurs filiales partout dans le monde. C'est en tout cas ce que révèlent plusieurs organisations non gouvernementales (CCFD-Terres solidaires, Oxfam et le Secours catholique). Dans un rapport d'une cinquantaine de pages dévoilé en exclusivité par « le Parisien » - « Aujourd'hui en France », ces ONG assurent que cette incroyable somme représente un tiers de leurs profits internationaux (15,3 Mds€).

Les établissements les plus lucratifs. « BNP Paribas et la Société générale sont les banques qui, en valeur absolue, enregistrent les bénéfices les plus importants (respectivement 2,4 et 1,3 Mds€) », expliquent les auteurs du rapport. Mais en termes de part des bénéfices localisés dans ces pays, c'est le Crédit mutuel-CIC qui monte sur la première marche du podium : 44 % de ses profits mondiaux sont déclarés dans les paradis fiscaux.

Au paradis de la rentabilité. L'activité des cinq plus grands établissements tricolores est en moyenne 60 % plus lucrative dans les paradis fiscaux que dans le reste du monde. Par exemple, selon les ONG, « pour un chiffre d'affaires de 1 000 €, les banques dégagent 362 € de bénéfices dans les paradis fiscaux contre 227 € dans les autres pays ». En France, ce chiffre tombe à 202 €. Comment expliquer de tels écarts ?

Au royaume du zèle. A en croire les chiffres officiels, les salariés des paradis fiscaux sont de véritables stakhanovistes de la finance. Ils sont 2,5 fois plus productifs. Et encore, il ne s'agit que d'une moyenne. A la Société générale, un banquier basé à Singapour est ainsi près de 42 fois plus productif ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 9 mois

    n'importe quel autre pays - y compris nos partenaires de l'UE - est un padaradis fiscal comparé a notre enfer.....

  • ericlyon il y a 9 mois

    Le responsable d'une banque qui choisirait de consolider ses bénéfices là où la banque paye le plus d'impôt ferait une faute professionnelle et je trouverais normal que ses employées et ses actionnaires puisse lui reprocher pas le contraire.

  • lechypre il y a 9 mois

    ce qui est bien, c'est que la Finance va se faire harikiri^^...mais bon, les peuples paieront l'addition

  • ericlyon il y a 9 mois

    Il faut arrêter de dire n'importe quoi. Pointer du doigt des bénéfices faits en Europe par des sociétés européennes en parlant de paradis fiscaux c'est de la stupidité. La BNP qui est (ou était) propriétaire de FORTIS fait forcément des bénéfices en Belgique. S'il y a une harmonisation fiscale à faire au niveau européen il faut la faire mais parler de paradis fiscaux dans l'union européenne c'est une absurdité.

  • lechypre il y a 9 mois

    ah bon...je croyais que c'était fini...ok

  • sibile il y a 9 mois

    et alors ? il faudrait que les banques françaises renoncent à aller faire du business dans les 3/4 de la planète ?

  • M7093115 il y a 9 mois

    Article incomplet et biaisé Dieu merci les grandes banques françaises , comme les grandes banques US ,anglaises, chinoises, sont présentes à l' international où elles font, il faut l' espérer , des profits.Elles peuvent aussi y enregistrer des pertes ( cf Soc Gen en Russie )La Belgique , la Hongie ne sont pas à ma connaissance des paradis fiscaux En revanche tout le monde sait en dehors de l' Hexagone que la France est un enfer fiscal.....

  • guerber3 il y a 9 mois

    Immunité fiscale pour les pourvoyeurs des politiciens-moralisateurs...!