Les griffes espagnoles accros à la France

le
0
L'Hexagone pourrait devenir le premier marché de Zara, Mango ou Desigual devant l'Espagne. Sur leurs traces, une volée de petites marques traversent la frontière, fuyant la crise qui fait, chez elles, chuter les ventes de 25 %.

Les ventes de vêtements ont reculé, en 2012, de plus de 2 % en France. Mais, en Espagne, le tableau est autrement plus sombre: «On estime la baisse à 10 %», dit un entrepreneur du secteur. «La consommation de vêtements a dégringolé de 20 à 25 %», assure pour sa part Enric Casi, directeur général de Mango. Résultat, les marques espagnoles se bousculent plus que jamais pour doper leurs exportations. Pas seulement dans les pays émergents. Premier client de l'Espagne, la France a importé l'an passé pour 2,5 milliards d'euros de mode et accessoires. Un chiffre en hausse de près de 6 %. La France est à la fois un débouché et un tremplin. «Si on réussit en France et, a fortiori, à Paris, marché exigeant mais capitale de la mode, on peut s'impl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant