Les greffes d'intestin en hausse chez les enfants

le
0
Si les greffes d'intestin restent des opérations délicates et rares, elles progrèssent en France, surtout chez les enfants.

Beaucoup moins spectaculaire que la greffe cardiaque, nettement moins fréquente que la greffe rénale, la greffe intestinale se révèle particulièrement délicate. «L'intestin est un organe contaminé (il contient, à l'état naturel, de nombreuses bactéries), il compte de nombreuses cellules immunitaires et c'est un organe aux multiples fonctions», expliquait le Pr Olivier Goulet, gastro-entérologue et pédiatre à l'hôpital Necker, en marge d'une journée de l'Académie de médecine, début février, consacrée au sujet.

La plus récente des greffes d'organes reste une opération rare. Ainsi, l'Agence de biomédecine relève que depuis 1993, 110 greffes ont été réalisées en France. Chaque année l'activité oscille ainsi entre six et neuf greffes, principalement chez des enfants. Parmi les neuf greffes réalisées en 2010, huit concernaient des enfants, toutes réalisées par l'équipe de l'hôpital Necker-Enfants malades, la greffe adulte ayant été réalisée par l'éq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant