Les Grecs se révoltent contre le «black-out» de la télévision

le
0
Les syndicats ont lancé un appel à la grève générale ce jeudi après la fermeture brutale du groupe audiovisuel ERT mardi soir.

Devant le siège de la chaîne nationale grecque ERT, la mobilisation ne faiblit pas. Les quelques gouttes de pluie ne freinent en rien le va-et-vient des employés de l'audiovisuel public grec, au chômage depuis vingt-quatre heures. Ils se relaient pour émettre depuis leurs studios, non pas sur les ondes, où l'on trouve un écran noir depuis mardi soir, mais sur Internet, grâce à la chaîne 902, appartenant au Parti communiste.

La fermeture autoritaire du groupe audiovisuel public par le gouvernement a provoqué une onde de choc dans tout le pays et menace de provoquer une crise politique entre les partis de la coalition. Les syndicats ont appelé à une grève générale ce jeudi. Chacun déplore avec colère, tristesse ou désespoir les conséquences de la fermeture de l'intégralité de l'audiovisuel public. Les dirigeants des partis d'opposi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant