Les Grecs perdent leur «prime ordinateur»

le
0
La fin de la prime ordinateur s'ajoute à la perte pour les fonctionnaires grecs de la prime de présence au travail ou de la disposition permettant aux femmes célibataires de percevoir la retraite de leur père décédé.

Athènes n'a plus aucun respect pour ses citoyens fragiles de l'½il. Les caisses sont vides, selon l'expression consacrée. Le pays est donc beaucoup plus regardant sur la manière dont l'argent public est dépensé, encouragé par ses principaux créanciers, l'UE et le FMI.

L'administration a déjà constaté «avec joie» en 2012 que la plupart des 700 aveugles de l'île de Zakynthos ont subitement retrouvé la vue après quelques contrôles, mettant fin à ce qu'on pouvait qualifier de drame sanitaire, ou vaste escroquerie, selon le point de vue. Une aubaine pour le système de santé grec, qui leur versait une pension de 724 euros tous les deux mois pour une invalidité somme toute peu incommodante, puisqu'un chauffeur de taxi et un chasseur d'oiseaux...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant