Les grands parfums dans le collimateur de l'Europe

le
0

La Commission européenne entend interdire aux parfumeurs l'utilisation de trois molécules soupçonnées, selon elle, d'être la cause de nombreuses allergies. Certaines fragrances emblématiques, telles Chanel N°5 ou Miss Dior, pourraient s'en trouver modifiées.

À Bruxelles, il flaire comme une odeur de sursis pour les parfumeurs. Dans un rapport publié jeudi, la Commission envisage d'interdire l'utilisation de trois ingrédients très prisés des fabricants mais jugés hautement allergènes: l'atranol et le chloroatranol, extraits naturels de mousse, et le HICC, extrait synthétique de muguet. Le motif: ces molécules pourraient être à l'origine de plusieurs millions d'infections et allergies cutanées en Europe.

L'exécutif européen envisage par ailleurs de limiter à certains dosages la concentration d'une douzaine d'autres ingrédients, parmi lesquels figurent le citral, présent dans les huiles essentielles de citron et de mandarine, la coumarine, que l'on trouve ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant