Les grands noms du luxe automobile à l'assaut des crossovers

le
0
L'une des vedettes de ce grand rendez-vous du secteur, le Macan, a été présenté en grande pompe au Vieux continent par l'allemand Porsche mardi. Il illustre une tendance de fond chez les constructeurs de luxe: la volonté de se diversifier en partant AFP
L'une des vedettes de ce grand rendez-vous du secteur, le Macan, a été présenté en grande pompe au Vieux continent par l'allemand Porsche mardi. Il illustre une tendance de fond chez les constructeurs de luxe: la volonté de se diversifier en partant AFP

(AFP) - Petits ou imposants, abordables ou haut de gamme, les 4x4 urbains font florès au salon automobile de Genève, annonciateur de l'arrivée des grands noms du luxe sur ce terrain disputé.

L'une des vedettes de ce grand rendez-vous du secteur, le Macan, a été présenté en grande pompe au Vieux continent par l'allemand Porsche mardi. Il illustre une tendance de fond chez les constructeurs de luxe: la volonté de se diversifier en partant à la conquête des SUV.

Après avoir ouvert la voie il y a une dizaine d'années avec le Cayenne, qui a rencontré un succès phénoménal et représente aujourd'hui plus de la moitié de ses ventes, Porsche poursuit sur sa lancée avec ce petit frère.

Sous son capot d'un gris étincelant se déploient 340 chevaux pour la version S, qui sera commercialisée en Europe à partir d'avril à un prix de départ avoisinant les 60.000 euros. Avec cette nouvelle gamme, le fabricant de la mythique sportive 911 ajoute une corde à son arc et avance tranquillement vers les 200.000 voitures vendues annuellement. Son usine de Leipzig, dans l'est de l'Allemagne, lui permet de produire quelques 50.000 unités de ce 4x4 citadin compact.

"En Europe de l'Ouest, les commandes sont déjà très très fortes et meilleures qu'attendu", a déclaré à l'AFP Bernhard Maier, directeur des ventes et du marketing du constructeur de Stuttgart.

Avec le Macan, dont le tarif est supérieur aux versions de base de l'Audi Q5, du BMW X3 et du GLK de Mercedes, Porsche veut continuer de surfer sur le succès du segment des SUV, qui est celui qui progresse le plus vite mondialement, et attirer une clientèle plus jeune, pas forcément coutumière de la marque.

"L'exemple de Porsche montre qu'il existe aussi une demande pour de nouvelles formes de voitures dans le secteur du luxe" et que les clients attendent du neuf, relève Stefan Bratzel, directeur du centre de recherche sur l'automobile CAM en Allemagne.

C'est "un exemple de succès grâce à un élargissement de son portefeuille", relève l'expert, "Porsche a réussi à transmettre l'aura de la marque à d'autres types de véhicules" grâce au respect d'un ADN à base de motorisations, de design et de finitions.

Après Porsche, Bentley, Maserati, Lamborghini?

Pour profiter eux aussi de l'engouement pour ce type de véhicule et se développer, plusieurs constructeurs de l'hyper-luxe comptent donc emboîter le pas de Porsche.

Le constructeur britannique Bentley va se lancer en 2016 avec un modèle ultra-puissant pour super riches. Cela pourrait l'aider à doubler ses ventes à 15.000 voitures d'ici 2018, comme il l'ambitionne.

Ferdinand Dundenhöffer, spécialiste du secteur, estime son prix à environ 180.000 euros. Pas de quoi effrayer les nantis de Russie, de Chine ou du Moyen-Orient à qui il est destiné.

L'italien Lamborghini, qui a appartient comme les deux autres au groupe Volkswagen, a dévoilé en 2012 son concept de SUV, Urus, mais attend toujours un feu vert de sa maison mère. "Le potentiel de ce marché serait aux Etats-Unis, en Chine et dans certains marchés européens", d'après son patron Stephan Winkelmann.

Sur les rangs aussi, Maserati, marque du groupe italien Fiat, dont le Levante pourrait être lancé en 2015.

Chez le britannique Rolls-Royce, propriété du groupe allemand BMW, le projet est à l'étude. Le constructeur, réputé pour ses limousines raffinées, veut à tout prix éviter de perdre son âme et son caractère exclusif.

"Nous sommes très intéressés", a indiqué mardi à l'AFP Jolyon Nash, directeur des ventes. "Mais la grande interrogation est de savoir si nous sommes capables de créer une telle voiture qui soit aussi une authentique Rolls-Royce", a-t-il ajouté.

Le britannique Land Rover, qui se targue d'avoir inventé le concept de 4x4 de luxe il y a des décennies, dit accueillir avec bienveillance de nouveaux concurrents de sa gamme Range Rover... et fait valoir "le vrai héritage" dont il dispose, selon Richard Woolley, designer de la marque.

Jaguar, également dans l'escarcelle du groupe indien Tata Motors, espère profiter de cette expérience. Il a présenté en septembre dernier un concept en ce sens, le C-X17.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant