Les grands magasins américains s'initient à l'art du marchandage

le
0
Les salariés des grandes entreprises de distribution sont d'ailleurs formés à répondre à la demande des consommateurs de plus en plus audacieux.

Face à la concurrence du e-commerce et à la pression des sites comparateurs de prix, les grandes enseignes américaines de la distribution se plient à l'art de la négociation. Les salariés sont d'ailleurs formés à répondre à la demande des consommateurs de plus en plus audacieux.

Le marchandage s'observe tous les jours dans les plus grandes enseignes américaines. Mme Shaw, cliente chez Kohl's, négocie directement dans les rayons du grand distributeur américain, raconte le New York Times. Après avoir entendu une cliente obtenir une réduction de 15%, elle ne s'est pas privée de faire la remarque à un vendeur. Ce dernier lui a accordé le même geste commercial. Toute aussi culottée, une cliente chez Barnes & Noble, la plus grande librairie américaine, a réussi à négocier le prix d'achat de son livre. Vend...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant