Les grands émergents face au fléau de l'inflation

le
0

En Inde et au Brésil, la hausse des prix tourne autour de 6 %. En Argentine, elle grimpe à 28 %.

Entre économies développées et grands émergents, les maux diffèrent. Quand les uns sont menacés de déflation, les autres subissent des tensions inflationnistes. Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, a alerté mercredi soir sur des «risques croissants de déflation» dans les pays industrialisés «qui pourraient être désastreux pour la reprise». Le chiffre de décembre en zone euro fait écho à ses craintes. L'inflation a recommencé à ralentir, à 0,8 %, après avoir atteint en octobre son niveau le plus bas en près de quatre ans, à 0,7 %.

Situation radicalement inverse pour les émergents. Au Brésil, la banque centrale vient une nouvelle fois de relever son taux directeur de 0,5 point pour le porter à 10,5 %, un pic depuis deux ans. Malgré cette septième hausse consécutive, couplée à d'autres actions comme la baisse des prix de l'électricité ou le contrôle...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant