Les grandes puissances s'engagent pour la croissance

le
0
Les acteurs du G20 se partagent les rôles pour stimuler l'économie mondiale.

• Une stratégie de croissance à court et moyen terme 

Les chefs d'État et de gouvernement ne se sont pas contentés d'affirmer qu'à l'avenir ils coordonneraient leurs politiques. Pour soutenir la reprise, chaque pays s'engage à agir selon sa situation.

À court terme, les pays dont les finances publiques sont relativement solides (Australie, Brésil, Canada, Chine, Allemagne, Corée, Indonésie) «laisseront jouer leurs stabilisateurs automatiques et prendront des mesures additionnelles pour soutenir la demande interne» si la situation économique se détériorait. Les États-Unis, eux, promettent des investissements publics, des réformes fiscales et des mesures ciblées en faveur de l'emploi. Le Japon prend des dispositions en faveur de sa reconstruction pour environ 4% de son PIB.

«À moyen terme», pour renforcer les fondements de la croissance mondiale, les pays avancés mais endettés (États-Unis, France…) mettront en place des stratégies de «consolidation budg

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant