Les grandes man?uvres du Hezbollah au Liban

le
0
Le Tribunal spécial de l'ONU doit remettre lundi l'acte d'accusation sur l'assassinat de Rafic Hariri.

À Beyrouth

Attendu depuis des mois, l'acte d'accusation du Tribunal spécial de l'ONU sur l'assassinat de Rafic Hariri doit être remis lundi au juge de la mise en état. Celui-ci devra valider les chefs d'accusation, ce qui pourrait reporter leur publication de plusieurs semaines.

Ce document est à l'origine de la crise au Liban, où le gouvernement de Saad Hariri s'est effondré la semaine dernière, après la démission de onze ministres emmenés par le Hezbollah. Le président libanais, Michel Sleimane, entame lundi les consultations parlementaires en vue de la désignation d'un nouveau premier ministre qui doit être une personnalité sunnite. La reconduction de Saad Hariri, principal leader de cette communauté et chef de la majorité parlementaire, n'est pas garantie.

Le Hezbollah et ses alliés laissent entendre qu'ils sont en mesure de renverser en leur faveur le rapport de force parlementaire. Le bloc du leader druze Walid Joumblatt, allié d'Hariri pour les législative

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant