Les grandes banques suisses soupçonnées de manipuler le cours des devises

le
26
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Il a suffi d'un communiqué de cinq petites lignes, publié le 4 octobre par l'autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma), pour mettre en ébullition la place financière helvétique. Pourtant, le gendarme des marchés financiers ne donne aucun nom. Il se contente d'annoncer "des investigations auprès de plusieurs établissements financiers suisses quant à de possibles manipulations des cours des monnaies étrangères", ajoutant que "plusieurs banques sont potentiellement impliquées à un niveau international".

Ce matin, le site zurichois In$ide Paradeplatz précise que deux des plus hauts responsables du négoce de devises de l'UBS, l'un à Zurich, l'autre aux États-Unis, ont été licenciés tout récemment. Quant à l'Agence télégraphique suisse (ATS), l'agence de presse suisse, elle cite nommément l'UBS et le Credit Suisse, les deux principaux établissements financiers de la Confédération. Le premier réalise 10,1 % du négoce mondial des devises ; l'autre, 3,7 %. Un marché qui traite chaque jour 3 500 milliards d'euros !

Plusieurs chiffres après la virgule De son côté, le magazine économique Bilan ajoute sur son site internet que la Commission de la concurrence (Comco) a "ouvert une enquête préalable pour de possibles ententes sur les cours des monnaies", évoquant des "ententes possibles entre différents instituts bancaires sur les taux de change de plusieurs devises". Et qu'elle était en

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 6 oct 2013 à 22:44

    Lechypre jette toi dans le LAC.En FRANCE ,on ne trade plus l'OR en Bourse.Bientôt plus le pétrole et le GAZ !!.A la vitesse des taxes en FRANCE ,c'est le SAHEl que je voi ,au bout du tunnel...

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:51

    je hais ce pays qui est géographiquement parfaitement placé pour bénéficier de son secret bancaire. mange mer de de suisse

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:50

    PAYS de Me rde de mafieux qui se permet de donner des leçons !! on croit réver !

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:49

    en suisse on recrute des fiscalite commerciaux qui vont directement dans les pays pour effectuer de l'évasion fiscale..puis on se refugie tranquillement derrière le secret bancaire !!quel exmpkle

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:48

    habitant proche de la frontière , on peut voir a l'oeil nu les valises passer la frontière !!! (si on peut appeler frontière !!)scandaleux, tous les politiques le savent mais rien n'est fait !!!ce pays est moisi jusqu'a l'ods !!!je vous pi sse a la raie si vous ne contionné pas mes dire...personnellement, je sais que je suis dans le vrai !!UNE HONTE LA SUISSE !!!

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:46

    mon salaire en france :1800 €mon salaire en suisse 4400€50% des slaaires proviennent de l'argent sale, qu'on se le dise !!! (vasion, blanchiment, spéculation, bref plus le Monde et les peuple crève, plus la suisse se porte bien !).

  • lechypre le dimanche 6 oct 2013 à 11:44

    lol depuis el temps que je dis ouvertement que ce pays est une "mer de" qui spécule, vole les peuple du Monde.évasion fiscale, blanchiment, argent de la drogue, arme...une gangrène pour l'économie.Faites sauter ce secret bancaire et on verra ce qui reste de ce pays de Mafieux !

  • nayara10 le dimanche 6 oct 2013 à 10:43

    Nos Énarques sont tellement incompétants et ont tellement mis de taxes ça et là que la Finance se déplace vers des cieux plus sûrs.Alors si ses Banques traitent 3500 milliards sous leurs yeux ,il est normal que des conséquence nouvelles apparaissent.Pour ses cacher devant cette Taxophylie toujours croissante,ils invoquent des problèmes fabriqués de toute pièce.C'est plus simple.

  • M8154939 le dimanche 6 oct 2013 à 09:33

    LAMENTABLE!!New York,Londres et maintenant Zurich....à qui le tour ?

  • frk987 le samedi 5 oct 2013 à 18:00

    Si les banques nationales faisaient leur boulot au lieu d'avoir un gouverneur nommé par des politicards incompétents (pléonasme !!!). Restent en lice que les banques centrales et les banques Suisses, les seules qui tiennent la route...mais tout à un prix.