Les grandes banques russes cessent de prêter en Ukraine

le
1
LES GRANDES BANQUES RUSSES, DONT VTB, CESSENT DE PRÊTER EN UKRAINE
LES GRANDES BANQUES RUSSES, DONT VTB, CESSENT DE PRÊTER EN UKRAINE

MOSCOU (Reuters) - VTB et Serbank ont décidé de ne plus accorder de nouveaux crédits en Ukraine, invoquant des risques financiers élevés provoqués par les bouleversements politiques que traverse l'ancienne république soviétique.

L'opposant et ancien ministre de l'Economie Arseni Iatseniouk a été nommé mercredi à la tête du nouveau gouvernement d'union nationale en Ukraine après la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

"C'est difficile d'évaluer le risque en ce moment", a déclaré le directeur général de VTB Andrei Kostine lors d'une conférence de presse.

Si la plupart des grandes banques étrangères ont progressivement réduit leur exposition à l'Ukraine à partir de 2008 et de l'effondrement de Lehman Brothers, les banques russes sont restées sur place et représentent désormais 12% du secteur.

Selon le président russe Vladimir Poutine, les banques russes sont exposées à l'Ukraine à hauteur de 28 milliards de dollars (20,46 milliards d'euros) par le biais de Gazprombank, Vnesheconombank (VEB), Sberbank ou encore VTB.

Les agences de notation Fitch et Moody's ont prévenu cette semaine que les prêts consentis par ces banques seraient à risques si l'économie plongeait en recession et que la hryvnia, la monnaie ukrainienne, continuait de dévisser.

(Megan Davies, avec Michael Shields, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mercredi 26 fév 2014 à 23:01

    On n prête pas à son ennemi, d'abord parce qu'il ne vous rembourse pas