Les glaçantes confessions d'Alain le voleur

le
0
Installé en grande banlieue parisienne, ce cambrioleur chevronné a « visité » nombre d'appartements haut de gamme.

Est-il aussi facile de cambrioler impunément dans les beaux quartiers? Pour mieux décrypter ce fléau, Le Figaroa pris le parti de passer de l'autre côté du miroir pour interroger un cambrioleur. Installé en grande banlieue parisienne, Alain* a visité nombre d'appartements haut de gamme et livre un témoignage glaçant. Pour les malfaiteurs de son acabit, il pense que «chaque hôtel particulier présente une faille et la présence d'un gardien n'est jamais un obstacle, car il dort la nuit et part en vacances comme tout le monde».

Affirmant repérer les appartements «à l'instinct, en se promenant dans les rues du XVIe arrondissement, où se trouvent beaucoup de nouveaux riches, et dans le VIIe, plus authentique et où l'on est jamais déçu», il observe que «si la porte cochère est simplement claquée, c'est bon signe car d'expérience les facilité...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant