Les gestionnaires institutionnels peinent à répondre aux besoins des clients

le
0

(NEWSManagers.com) - Les gestionnaires de fonds institutionnels ont beaucoup de mal à remplir les besoins de leur clientèle à la recherche de rendements stables et plus élevés. Selon une étude que vient de publier le cabinet de conseil Cerulli (European Institutional Investor 2013), les objectifs de rendement moyen minimum fixés par les gestionnaires pour leurs clients institutionnels, typiquement entre 3% et 5%, sont très largement insuffisants pour permettre à une bonne partie de leurs clients de respecter leurs engagements, et même tout simplement de survivre.

L'étude de Cerulli estime notamment que les assureurs allemands devront être renfloués et que les fonds de pension néerlandais vont continuer de réduire leurs prestations. " Les gestionnaires de fonds institutionnels sont très sévèrement mis à l'épreuve sur de multiples fronts, et au cours des prochaines années, la pression des clients, des concurrents et des régulateurs permettra de faire le tri entre ceux qui auront l'agilité et le caractère pour survivre, et ceux qui ne l'auront pas" , souligne David Walker, l'auteur de l'étude et analyste senior chez Cerulli.

L'étude relève des désaccords profonds sur le secteur de la gestion fiduciaire en Europe, qui pèse quelque 1.000 milliards d'euros. Selon le sondage réalisé par Cerulli, plus d'un tiers (38%) des participants estiment que la gestion fiduciaire est négative ou très négative pour les institutionnels qui prennent les décisions d'investissement, un peu plus du quart (27%) affirmant en revanche qu'elle est positive.

L'étude se penche également sur l'utilisation croissante des comptes ségrégés depuis la crise financière, les allocataires tant alternatifs que traditionnels souhaitant que leurs fonds soient gérés séparément, et exigeant davantage de transparence pour mieux répondre aux exigences futures de Solvabilité II. Les gestionnaires refusant les mandats ségrégés seraient moins d'une dizaine, relève l'étude...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant