Les gestionnaires de patrimoine doivent s'adapter aux mutations du marché

le
0
(NEWSManagers.com) - Les gestionnaires de patrimoine qui intègrent l'" évolutivité" (1) dans leur modèle économique seront mieux à même de faire face à la transformation du marché, selon la 16e édition du World Wealth Report publié le 19 juin par Capgemini en collaboration pour la première fois avec Royal Bank of Canada (RBC) Gestion de patrimoine. Ce rapport indique que de nombreux gestionnaires de patrimoine ont vu leurs coûts augmenter plus rapidement que leur chiffre d'affaires au cours des dernières années. Leur capacité à repenser leur modèle économique sera donc essentielle pour assurer le développement rentable de leur portefeuille d'actifs et améliorer les relations entre les clients et les conseillers.

Selon les estimations, le total des actifs sous gestion a augmenté depuis 2008, mais les coûts associés ont augmenté plus rapidement que les revenus. L'édition 2012 du World Wealth Report montre que les sociétés de gestion de patrimoine sont confrontées à l'augmentation de la demande des clients et de la rémunération des conseillers, aux coûts de mise en conformité et au manque d'" évolutivité " opérationnelle, tous facteurs d'augmentation des coûts. Elles doivent également faire face à deux autres contraintes : d'une part, l'impossibilité de générer de revenus importants dans le contexte actuel de faibles taux d'intérêt, et, d'autre part, l'augmentation de la demande de produits à faibles risques visant la protection du capital.

Le World Wealth Report 2012 souligne que les obstacles à l'" évolutivité " sont loin d'être insurmontables et que la plus forte valeur ajoutée réside dans la fourniture de " services de conseil et de gestion de patrimoine " , par opposition à " l'acquisition de clients " et aux " services de profilage " . Selon le rapport, les gestionnaires de patrimoine qui utilisent les nouvelles technologies pour ces services font gagner du temps aux conseillers spécialisés et leur permettent de se consacrer à des activités plus stratégiques.

Par exemple, des technologies telles que des systèmes de traitement direct peuvent permettre d'informer rapidement les clients sur les opérations, les positions et les mises à jour de portefeuille. Les conseillers consacrent ainsi du temps à des entretiens stratégiques à forte valeur ajoutée. D'autres leviers d'" évolutivité " , tels que l'optimisation des processus par l'automatisation des systèmes de gestion et la mise en oeuvre d'un système de gestion de la relation client (CRM) à l'échelle de l'entreprise, facilitent l'échange d'informations entre les intéressés et améliorent la prise de décision ainsi que le service au niveau de la distribution.

(1) Selon le rapport, le concept d'évolutivité traduit la capacité des gestionnaires de patrimoine à générer des revenus additionnels sur des marchés ou des produits particuliers sans pour autant accroître leurs ressources et leurs coûts, et tout en assurant une continuité de service.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant