Les Gers sur l'échelle de Glasgow

le
0
Les Gers sur l'échelle de Glasgow
Les Gers sur l'échelle de Glasgow

L'Ibrox Park risque de trembler, ce soir, lors de la finale aller des play-offs entre les Rangers et Motherwell. Trois ans seulement après la relégation en quatrième division, les Teddy Bears peuvent rêver d'une remontée tant attendue en Premier League. Et les supporters, eux, peuvent rêver d'une ré-ouverture de la Old Firm.

De l'autre côté de Glasgow, loin de Parkhead et des Bhoys chantant à la gloire des Celtic, champions d'Écosse pour la 46ème fois de leur histoire, les Gers se massent dans Broomloan road jusqu'aux tribunes de l'Ibrox. Ce soir, les Light Blues vont disputer un match contre une équipe de Premier League : Motherwell. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en Alba, l'avant dernier de la première division se mêle aux play-offs de promotion de la deuxième division. L'équation est aujourd'hui très simple. Si les Steelmen remportent cette finale, ils ne seront pas relégués et évolueront en Premier League l'année prochaine. Si les Rangers l'emportent, Motherwell sera relégué et les joueurs de Glasgow retrouveront l'élite, trois ans seulement après avoir été exclus de la première division et jetés en quatrième division. Une double confrontation plus qu'importante pour un club mythique qui n'a pas vécu une saison des plus faciles.

Des hommes en acier fragilisés


D'un côté comme de l'autre, la prudence est de mise. Personne ne peut vraiment se permettre de sous-estimer son adversaire ou de surestimer ses propres forces. Sur le papier, donc, bien heureux est celui qui pourrait pronostiquer le sort de cette finale. Seulement, les joueurs de Glasgow peuvent miser sur un petit surplus de motivation face à une équipe de Motherwell qui reste sur une saison extrêmement décevante : 36 points ramassés en 38 matchs, une seule victoire lors des six derniers matchs joués, 63 but encaissés... Des statistiques incroyable et inexplicables compte tenu de la très belle saison 2013-2014, pendant laquelle les Steelmen avaient terminé seconds, derrière les Bhoys champions. Seulement, enterrer les joueurs de Motherwell trop tôt, c'est leur donner une motivation supplémentaire. "Personne ne croit en nous. Les gens ont fait de nous les perdants dès l'annonce de cette confrontation. Mais jouer pour bouleverser les pronostics, c'est quelque chose qui me plaît", a confié l'entraîneur de Motherwell, Ian Baraclough, à la BBC.

Du côté des Rangers, il serait préférable de ne pas se voir trop beau trop tôt. Troisième de la Scottish Premiership, derrière l'intouchable Heart of Midlothian et Hibernian, les Teddy Bears se sont assurés une place pour les barrages de promotion. Et les play-offs n'ont pas été de tout repos. Cette finale, les Gers sont allés la chercher au courage, en éliminant de justesse Hibernian en demi…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant