Les gérants vent debout contre le déblocage de la participation

le
0
Présidence de la République
Présidence de la République
(lerevenu.com) - Dans son intervention télévisée, François Hollande a annoncé, jeudi, que tous les Français qui bénéficiaient, dans leur entreprise, d'un accord de participation, auront la possibilité de débloquer les montants épargnés, immédiatement et pendant une durée de six mois, sans pénalité fiscale : ?Tous ceux qui veulent? jusqu'à 20.000 euros ?l'utiliser pour quelque achat que ce soit (...), pour acheter un bien? ou ?participer à un apport pour le logement, ils pourront le faire?, a précisé le président de la République.

Cette mesure accuse l'AFG ?va donc à l'encontre de l'objectif de développement d'une épargne longue [investie à 60% en actions et qui finance les entreprises à long terme] au service de l'économie réelle, comme le préconise la feuille de route établie par le Premier ministre pour le rapport des députés Karine Berger et Dominique Lefebvre qui devait être rendu public?, ce mardi. L'association des gérants rappelle que la participation aux bénéfices des entreprises, est bloquée cinq ans ?pour favoriser l'épargne?. Les constructeurs automobiles avaient suggéré au gouvernement de prendre cette décision.

L'association doute de l'efficacité de la mesure destinée à relancer le pouvoir d'achat : ?Rappelons qu'en 2005 - date du premier déblocage? les ménages avaient sorti 7,5 milliards d'euros qui, selon l'Insee, avaient été réaffectés prioritairement vers d'autres produits d'épargne liquides et non vers la consommation?. Par ailleurs, insiste l'AFG, ?à la veille de la nouvelle réforme des retraites, est-il souhaitable d'inciter les salariés à liquider leur épargne longue??

Les gérants français protestent-ils car ils vont perdre une partie importante des encours qu'ils gèrent? Laure Delahousse, directrice de l'épargne salariale de l'AFG, a précisé à l'Agefi, que la part du plan d'épargne entreprise concernée représentait environ un tiers des 90 à 95 milliards d'euros d'épargne salariale en France : ?La gestion des actifs des PEE constitue, en général, une part limitée de l'activité des sociétés de gestion?, a-t-elle assuré au quotidien.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant