Les gérants préoccupés par le négoce haute fréquence

le
0
(NEWSManagers.com) - Plus des deux tiers des traders des plus grandes sociétés de gestion dans le monde se disent préoccupés par l'impact des transactions haute fréquence (HFT ou high frequency trading) sur le marché des actions, selon une enquête réalisée par Liquidnet.

La majorité des traders long/only estiment que le négoce haute fréquence est un élément négatif pour les investisseurs institutionnels faisant des opérations de grande taille. Selon le fondateur et chief executive de Liquidnet, Seth Merrin, de nombreux investisseurs estiment qu'une stratégie d'investissement de long terme est en contradiction avec l'approche spéculative associée au trading haute fréquence.

Les investisseurs institutionnels qui gèrent des milliards de dollars pour le compte d'investisseurs traditionnels doivent être en mesure de prendre ou de déboucler des positions de façon sûre et efficace, loin des marchés retail et des moteurs d'internalisation où prospère le trading haute fréquence, tout particulièrmeent dans les marchés volatils que nous avons observé récemment" , souligne Seth Merrin dans un communiqué.

Au sein des cinq plus grandes institutions mondiales, 73% des traders estiment que le trading haute fréquence constitue un problème de structure de marché à traiter d'urgence. Deux tiers des traders nord-américains se disent préoccupés par le trading haute fréquence, contre 60% parmi les traders européens et un peu plus de la moitié en Asie-Pacifique. Selon des études réalisées par Aite Group et Tabb Group, près de 75% du trading quotidien sur les actions peut être attribué au négoce haute fréquence.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant