"Les gens doivent pouvoir se défendre", dit la présidente de l'AfD

le
0
    BERLIN, 20 août (Reuters) - La présidente du parti populiste 
Alternative pour l'Allemagne (AfD) se prononce en faveur d'un 
assouplissement de la législation sur le port d'armes pour 
permettre aux gens de se défendre, dans un entretien diffusé 
samedi après une série de violences commises en juillet.   
    Les soupçons à l'égard des migrants arrivés en masse en 2015 
se sont accrus après ces actes, dont trois ont été commis par 
des migrants et deux revendiqués par les djihadistes de l'Etat 
islamique (EI).  
    Ils alimentent en outre la popularité d'AfD qui devrait en 
tirer parti le 4 septembre à l'occasion d'élections locales dans 
le land de Mecklembourg-Poméranie et à Berlin. 
    "Beaucoup de gens se sentent de moins en moins en sécurité. 
Tout citoyen respectueux de la loi devrait être en droit de se 
défendre, de défendre sa famille et ses amis (...) Nous savons 
tous combien de temps il faut à la police pour arriver sur les 
lieux, en particulier dans les zones peu peuplées"", dit Frauke 
Petry dans cet entretien accordé à Funke Media Group. 
    Coutumière des propos incendiaires, la présidente d'AfD 
avait déjà soulevé l'indignation il y a quelques mois en 
proposant d'autoriser la police à ouvrir le feu sur les 
étrangers en situation irrégulière.  
 
 (Caroline Copley, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant