Les généraux détiennent les clés de l'Égypte

le
0
L'attitude de l'armée fait depuis le début de la contestation l'objet de toutes les spéculations.

«L'armée ne tirera pas sur le peuple», dont elle considère les demandes «légitimes». Un porte-parole de l'armée a jeté le trouble, lundi en début de soirée, en intervenant en direct sur les ondes de la télévision d'État, alors que les manifestants anti-Moubarak prévoient aujourd'hui une grande marche vers le palais présidentiel. Les militaires avaient déjà prévenu samedi qu'ils n'interviendraient pas contre les manifestants, et les scènes de fraternisation ont achevé de convaincre les Égyptiens que «le peuple et l'armée ne font qu'un», le slogan le plus entendu depuis vendredi au Caire. Mais tous les Égyptiens s'interrogent pour savoir s'il faut y voir un «lâchage» en règle du raïs.

L'attitude de l'armée fait depuis le début de la contestation l'objet de toutes les spéculations. Beaucoup d'experts voient dans le flottement des derniers jours le signe de dissensions au sein de la hiérarchie militaire. Pour compliquer les choses, les deux hommes de co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant