Les gaullistes sociaux au cœur des convoitises

le
0
Tout en entretenant leurs critiques contre le chef de l'État, Dominique de Villepin, François Hollande et François Bayrou construise leur projet pour 2012.

Le marché de l'antisarkozysme est saturé. Avec sa sortie sur le «problème» Sarkozy, Dominique de Villepin a un peu plus désorienté les gaullistes sociaux. Le nouveau livre de l'ancien premier ministre de Jacques Chirac, De l'esprit de cour (Perrin), résonne comme un écho à Abus de pouvoir (Plon) publié il y a un an et demi par François Bayrou. À une différence près: ceux qui s'étaient érigés en opposants frontaux au chef de l'État au début du quinquennat se concentrent désormais sur leurs propositions pour la présidentielle de 2012.

Tout en entretenant leurs critiques, les socialistes, comme le président du MoDem, peaufinent leur projet. «Il y a un temps pour tout: celui de la critique, ce qui est fait, et celui de la construction», expliquait dernièrement François Bayrou. L'ancien premier secrétaire du PS François Hollande le répète de son côté à l'envi: «L'antisarkozysme n'est pas un projet.»

 

Concurrence directe 

 

Il n'empêche: qu'il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant