Les gardiens de la paix

le
0
Les gardiens de la paix
Les gardiens de la paix

Si on parle le plus souvent des joueurs offensifs ou des derniers forfaits en charnière centrale, les gardiens n'en sont pas moins un rouage essentiel de l'équipe de France. Car il s'agit du seul poste où Didier Deschamps jouit d'une vraie stabilité. Revue d'effectif.

Hugo Lloris, le taulier


Il vient de sortir une grosse performance dans un gros match avec Tottenham contre Manchester City. Nouvelle preuve, s'il était besoin d'en rajouter, que l'actuel titulaire chez les Bleus aime les grands rendez-vous. À bientôt trente ans, il apparaît un cran au-dessus de ses concurrents et en a encore suffisamment dans le moteur pour pousser jusqu'au Mondial 2018, une certitude, probablement jusqu'à l'Euro 2020. Voire plus s'il imite Gianluigi Buffon, qui est encore titulaire dans les cages italiennes à quarante piges. À la seule différence qu'Alphonse Areola pointe le bout de son nez au PSG et affiche aujourd'hui un potentiel à même d'accélérer la fin de carrière internationale du titulaire depuis 2008. Mais pas à court terme.


Steve Mandanda, le plan B


À trente et un ans, il sait que le plus gros de sa carrière est derrière lui, même si un gardien peut durer. Il s'est remis en question cet été en quittant ses certitudes marseillaises pour les joutes engagées de Premier League. Premier signal positif, Alan Pardew l'a installé comme titulaire à Crystal Palace devant Wayne Hennessey, ce qui n'était pas forcément une certitude en août après le très bon Euro du Gallois. En septembre, Mandanda a assuré dignement l'intérim en l'absence de Lloris, mais si sa marge reste importante pour la seconde place, un retour comme titulaire dans les bois français semble désormais utopique. Pas faute d'avoir toujours été bon et constant, mais il a perdu au tirage en étant de la même génération que Lloris. Une excellente alternative, mais pas l'avenir du poste.


Alphonse Areola, l'héritier


Adoubé par son capitaine au PSG Thiago Silva après le match de Ligue des champions à Sofia contre Ludogorets, il est dans une situation idéale. "Il donne beaucoup de confiance aux joueurs parce qu'il est très bon avec le pied et les mains. J'espère qu'il va continuer comme ça, car c'est le prochain gardien de l'équipe de France", avait alors déclaré le Brésilien. Vu son âge, il apparaît comme le grand gagnant du futur changement de génération, et vu sa progression, il pourrait même monter en grade avant les retraits volontaires de Lloris et Mandanda.…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant