Les gardes du corps de la République changent de tête

le
0
Après 23 ans passés en son sein, Gilles Furigo quitte la direction du Service de protection des hautes personnalités pour rejoindre l'Inspection générale de la police nationale. Il est remplacé par le contrôleur général Frédéric Auréal.

Les gardes du corps de la République changent de tête. À 54 ans, Gilles Furigo quitte la direction du prestigieux Service de protection des hautes personnalités (SPHP), dont il fut une grande figure, pour rejoindre début septembre l'Inspection générale de la police nationale (IGPN, police des polices). Entré dans la police en 1981 comme simple inspecteur, Gilles Furigo a battu tous les records de longévité au sein du SPHP où il a passé au total 23 années de carrière.

Premier fonctionnaire depuis 1935 à passer du poste d'adjoint à celui de chef de cette unité d'élite quand François Mitterrand était encore à l'Élysée, cet habitué de l'alternance politique a servi indifféremment sous quatre présidents de la République. Gilles Furigo avait par ailleurs été le patron du Groupe de sécurité du premier ministre (GSPM), lorsqu'Édith Cresson et puis Pierre Bérégovoy étaient à Matignon.

Habilité au «Très secret défense»

Composé de 760 superflics, le SPHP est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant