Les Galeries Lafayette vont fermer leurs magasins de Thiais et de Béziers

le
0
Les Galeries Lafayette vont fermer leurs magasins de Thiais et de Béziers
Les Galeries Lafayette vont fermer leurs magasins de Thiais et de Béziers

Le couperet est tombé. La direction des Galeries Lafayette a annoncé en comité central d'entreprise réuni ce mardi à Paris, la fermeture des magasins de Thiais, dans le centre commercial Belle Epine (Val-de-Marne), et de Béziers (Hérault). En revanche, le magasin de Lille (Nord), qui était aussi sur la sellette, ne sera fermé que partiellement (un étage supprimé), ce qui s'accompagnera de la suppression de 30 postes sur les 150 emplois du magasin.

Une annonce qui intervient alors que l'enseigne, qui détient 59 boutiques en France, va ouvrir à l'horizon 2018 un magasin sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris après une autre ouverture, dès septembre 2016, à Doha au Qatar. Les Galeries Lafayette s'installeront là dans un centre commercial à ciel ouvert mais climatisé pour assurer une température de 26 °C pour les visiteurs grâce à de l'air frais pulsé venu du sol.

Voilà plusieurs mois que le sort de ces trois boutiques hexagonales des Galeries Lafayette était en suspens. A Lille, le magasin ouvert en 2007 n’a jamais trouvé sa rentabilité face à la concurrence du Printemps installé dans la ville depuis des décennies. Depuis son inauguration, il a perdu quelque 50 millions d’euros. La direction a tenté de renégocier à la baisse le loyer qu'elle jugeait trop élevé. Elle avait jusqu'à ce mardi pour dénoncer le bail.

Loyers et masse salariale en question

De son côté, le magasin ouvert en 2005 dans le Centre commercial Belle Epine, au sud de Paris, perd, selon les syndicats, près de 3 millions d'euros par an. Les syndicats accusent la direction de n'avoir rien fait pour essayer de doper la fréquentation. «On nous laisse crever à petit feu, a dénoncé un délégué syndical de la CGT. On demande des grandes marques qui ne viennent pas alors qu'on sait très bien que c'est ce que viennent chercher nos clients.»

Enfin à Béziers l'issue ne faisait guère de doute. Selon les Echos, la mairie a déjà ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant