Les fusions-acquisitions impliquant au moins un acteur chinois ont atteint un niveau record en 2014

le
0

(NEWSManagers.com) -

En 2014, les fusions-acquisitions chinoises (en volume ou en valeur) ont progressé de 55%, indique le cabinet PwC dans son étude annuelle sur les fusions-acquisitions impliquant au moins un acteur chinois. Toutes les catégories d'investissement - investissements stratégiques en Chine, transactions financières, opérations chinoises à l'étranger - sont en très forte croissance. Ainsi, l'an dernier, les fusions-acquisitions impliquant au moins un acteur chinois ont atteint un plus haut en termes de valeur (407 milliards de dollars) et de volume (6.899 opérations), tirées à la fois par les investissements sur le sol chinois et les investissements chinois à l'étranger.

Le montant des investissements chinois à l'étranger a augmenté de 36% en volume et de 10% en valeur par rapport à 2013 pour s'établir à un niveau de 56,9 milliards de dollars (hors investissements à l'étranger réalisés à partir de Hong-Kong). Si l'on exclut les transactions financières ou liées au capital-investissement, la Chine a compté 4.534 transactions sur son territoire au cours de l'année écoulée, soit une augmentation de 52 % par rapport aux 2.979 de 2013. En termes de valeur, ces opérations ont représenté 267,6 milliards de dollars, contre 164,4 milliards de dollars en 2013 (+63%). Cette tendance devrait se poursuivre en 2015, estime PwC.

Les transactions dans les secteurs des technologies, des biens de consommation et des services financiers ont été nombreuses, mais c'est le secteur immobilier qui reste le plus actif (en valeur), puisque certains groupes immobiliers cherchent à accéder à de nouveaux financements au travers d'acquisitions (comme par exemple le rachat du groupe coté Jinfeng Investment par l'entreprise d'état Greenland).

Les fusions-acquisitions réalisées par des acquéreurs étrangers sur le territoire chinois ont également été très soutenues avec quelques opérations de taille très significative, notamment dans les secteurs de la banque et autres services financiers. Les principales opérations (en valeur) impliquant les groupes français ont été l'entrée de Danone au capital de Yashili, producteur de lait infantile contrôlé par le leader chinois des produits laitiers frais, et la cession par Axa à un assureur américain de son activité de fonds de pension à Hong-Kong.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant