Les frondeurs à la conquête du PS

le
3
Les frondeurs à la conquête du PS
Les frondeurs à la conquête du PS

Petit clin d'½il, ironique de l'histoire. Samedi, les morceaux éclatés de l'écologie politique étaient réunis salle Colbert à l'Assemblée nationale pour tenter de se confédérer et pour explorer les conditions d'une éventuelle participation au gouvernement. Même si l'exercice fut loin d'être conclusif, l'événement faisait sens. D'autant qu'au même moment les différentes chapelles de la gauche du PS se retrouvaient, elles, dans un bureau voisin pour tenter d'amener leur parti, lors du congrès de Poitiers en juin, sur une ligne de... large autonomie à l'égard du gouvernement.

« La motion que nous préparons posera clairement la question du degré d'autonomie politique que le PS consent à assumer par rapport au gouvernement. Autrement dit, est-ce que le PS défend d'abord ses électeurs ou le gouvernement ? » énonce le député d'Indre-et-Loire, Laurent Baumel. L'autre sujet, qui constituera la trame du texte qui doit être déposé (ainsi que trois ou quatre autres) avant vendredi minuit au siège du PS, porte sur les « inflexions » que les frondeurs et leurs amis entendent obtenir sur la politique gouvernementale.

« On ne va pas demander à François Hollande de refaire Le Bourget (NDLR : où pendant la campagne présidentielle le candidat socialiste avait déclaré la guerre à la finance), il en est incapable et il ne le veut pas, mais nous ne voulons pas continuer dans le même entêtement économique irrationnel », martèle le député des Français de l'étranger Pouria Amirshahi, proche de Benoît Hamon.

« Hamonistes », courant Maurel-Lienemann, « montebourgiens » (représentés samedi par Paul Alliès) et personnalités comme Baumel ou le député de la Nièvre Christian Paul, proche de Martine Aubry, ne se priveront pas de faire l'inventaire de la première partie du quinquennat. Mais ils réclameront aussi à l'exécutif des « réformes fortes et nouvelles » pour les deux ans à venir. Le catalogue est déjà dressé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 6 avr 2015 à 10:50

    Pardon le pédalo pas le bateau !!!!!

  • M3435004 le lundi 6 avr 2015 à 10:37

    Autrement dit, est-ce que le PS défend d'abord ses électeurs ou le gouvernement ? Autrement dit est-ce que ce Gouvernement et ce Président représente encore quelque chose ?

  • M3435004 le lundi 6 avr 2015 à 10:36

    Le PS va-t-il bientôt passer à l'opposition ?