Les frappes françaises se poursuivent au Mali

le
0
Les avions français ont bombardé des cibles dans le nord du Mali, notamment à Gao, le fief des rebelles. Les islamistes sont mieux équipés et entraînés que prévu, a glissé l'entourage de François Hollande.
o L'avancée islamiste contenue, des civils tués

L'armée malienne, appuyée par des forces françaises, a repris samedi le contrôle complet de Konna après de violents affrontements. L'état-major malien fait état de 11 morts dans ses rangs et une centaine chez les islamistes. Un officier français a lui été mortellement blessé vendredi lors d'un raid hélicoptères. La France a joué «un rôle capital» aux côtés de l'armée malienne dans la reprise de la ville, a estimé le capitaine Amadou Sanogo, chef des putschistes de mars 2012 et à la tête d'un comité militaire officiel. Parmi les pertes essuyées par les islamistes figure un haut responsable du groupe islamiste armé Ansar Dine (Défenseurs de l'Islam), Abdel Krim dit «Kojak», «un revers de taille», ju...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant