Les francs se vendent comme des petits pains sur Internet

le
0
Depuis quelques semaines, les sites de e-commerce ont constaté une hausse des transactions autour du franc, dont les derniers billets perdront leur cours légal samedi.

Clap de fin pour le franc. La reprise des billets en franc* par la Banque de France s'achève ce vendredi 17 février. Dès samedi, ces coupures ne seront plus que des bouts de papiers sans cours légal. De quoi réveiller l'appétit de spéculateurs à la recherche d'une bonne affaire. Ces dernières semaines, les ventes de billets en franc explosent sur les sites de e-commerce, comme PriceMinister, eBay ou Leboncoin.fr. «Nous avons enregistré un bond de 40% des transactions autour du franc en volume en janvier, par rapport à décembre», constate Olivier Mathiot, cofondateur et directeur Marketing et Communication de PriceMinister. Selon lui, certains acquéreurs espèrent un jour revendre ces billets à des collectionneurs ou à des nostalgiques du franc à un prix d'or.

«C'est sûrement un mauvais calcul», estime la Banque de France. En effet, une fois le délai légal d'échange dépassé, les billets en francs n'auront de valeur aux yeux des numismates que s'ils sont dans un état «impeccable», c'est-à-dire, sans tâche, pliure ou trou. Ce qui, après de longues années passées dans la poche d'une veste ou dans un vieux sac à main, paraît peu probable. De plus, tous les billets ne prendront pas de la valeur. «Mieux vaut conserver les coupures de 20 francs Debussy ou 50 francs Saint-Exupéry», conseille Michel Prieur, spécialiste des monnaies au sein la Compagnie générale de Bourse (CGB.fr). Une fois démonétisées, seules les petites valeurs permettront de réaliser une «marge plantureuse». Un billet 20 francs Debussy d'un gros tirage, par exemple, peut valoir 25 euros, peut-on voir sur le catalogue de CGB.fr. Ce qui représente un gain de près de 22 euros par rapport à sa valeur faciale (3,05 euros). Pour une série rare**, sa cote peut grimper à 821 euros.

Les grosses coupures n'ont pas la cote

 

Le 500 francs Pascal, retiré de la circulation en 2007, ne s'échange pas plus de 5 euros aujourd'hui, soit une perte de plus de 70 euros par rapport à sa valeur faciale. Crédit photo : CGB.fr.
Le 500 francs Pascal, retiré de la circulation en 2007, ne s'échange pas plus de 5 euros aujourd'hui, soit une perte de plus de 70 euros par rapport à sa valeur faciale. Crédit photo : CGB.fr.

 

Selon les dernières estimations, un peu moins de 4 milliards de francs sont encore en circulation dans le pays, soit 50 millions de coupures. Et dans la grande majorité, ces bas de laine parfois oubliés sont très probablement constitués de billets de grosse valeur, comme les 500 francs Pierre et Marie Curie, avance Michel Prieur. «Ceux-là, lorsqu'ils réapparaîtront, verront leur cote fondre comme neige au soleil, c'est pourquoi nous les avons tous échangés à la Banque de France et conseillons au grand public de faire de même.» L'expert cite en exemple le 500 francs Pascal, retiré de la circulation en 2007 et qui ne s'échange pas plus de 5 euros aujourd'hui, soit une perte de plus de 70 euros par rapport à sa valeur faciale!

En attendant la date limite du 17 février, certains vendeurs tentent de faire monter les enchères. Ainsi, sur Leboncoin.fr, peut-on voir une annonce pour un 50 francs Saint-Exupéry à 100 euros. «Ce n'est pas réaliste», juge Michel Prieur, selon qui un Saint-Exupéry «lambda» se vend entre 35 et 40 euros au mieux. Ce qui est déjà une belle somme, alors que la Banque de France l'échange pour 7,62 euros. C'est pourquoi, aux Internautes tentés par ce pari sur le franc, le spécialiste des monnaies donne un seul conseil: «n'achetez pas maintenant!» Une analyse que partage le cofondateur de PriceMinister. «On peut s'attendre à voir de nombreux vendeurs tenter de se délester de leurs coupures d'ici à quelques semaines, une fois celles-ci démonétisées, ce qui fera pression sur les prix.»

 

*La gamme de billets qui peut être échangée contre des euros: les billets de 20 francs à l'effigie de Debussy, soit l'équivalent de 3,05 euros, les «Saint-Exupéry» de 50 francs (7,62 euros), les «Cézanne» de 100 francs (15,24 euros), les «Gustave Eiffel» de 200 francs (30,49 euros) et les «Pierre et Marie Curie» de 500 francs (76,22 euros). Cet échange peut être effectué auprès des succursales de la Banque de France et de l'Institut d'émission des départements d'outre-Mer (Iedom). Voir le site: www.jechangemesfrancs.com

**Pour plus de détails, il est possible également de consulter «La Cote des billets de la Banque de France et du Trésor 2012-2013» de Calude Fayette chez les Editions Numismatique et Change.

LIRE AUSSI:

» Les Français possèdent encore 3,9 milliards de francs

» Que faire de vos derniers billets en francs

» Les casinos engrangent leurs derniers francs

» VIDÉO - Les Français patientent avant d'échanger leurs francs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant